Si vous vous en souvenez, Sony s’est fait attaquer en décembre dernier à cause de Killzone: Shadow Fall qui “ne tournait pas en 1080p 60fps” d’après des joueurs. En l’occurrence, c’était un peu vrai, le jeu utilisant en multi une technique de reprojection temporelle qui reconstruit une image 1080p non native à partir des frames précédentes. On ne voit honnêtement pas grand différence une fois en jeu, mais les USA ont une réputation à tenir. On a appris que le cas avait été rejeté le 4 mai après que Sony et le plaignant aient atteint un accord, sûrement synonyme d’une grosse somme passée à ce dernier. Un procès débile terminé de plus.