Due Process est un FPS tactique minimaliste développé par Giant Enemy Crab, qui est composé d’une dizaine de personnes. Le concept voit le jour en une semaine en guise de préparation pour un 7 days FPS jam. Comme le prototype leur plaisait et qu’ils ne voulaient pas attendre la prochaine jam, le projet a persisté et est devenu le jeu que moi et Nooky avons pu essayer.[–SUITE–]

Le gameplay est simpliste et rapide à prendre en main : le jeu est divisé en deux camps, les terroristes enfermés dans une petite maison qui a une forme aléatoire à chaque round et les forces spéciales chargé de nettoyer les lieux en venant de l’extérieur. Au début de chaque match, les attaquants ont 120 secondes pour dresser un plan d’attaque en dessinant sur une carte commune avant lancer l’assaut lorsque le temps est écoulé ou que le signal est donné. Ce temps permet aussi aux terroristes de se préparer et d’anticiper la venue des policiers. Les deux camps s’échangent après cinq rounds.


Côté terroriste, anticiper la venue des ennemis n’est pas une mince affaire

Côté force de l’ordre, un vaste matériel est à notre disposition : fusil d’assaut, grenades flash ou frag, bouclier, lunettes de vision nocturne, C4 permettant de détruire rapidement une porte ou charge murale qui détruit les murs fragiles pour plus de surprise… Mieux que les 3 types d’armes de poing imprécises que les terroristes ont seulement à disposition. Mais contrairement aux premiers qui doivent gérer leurs ressources limitées pendant ces cinq rounds, les terroristes ont leur arsenal renouvelé à chaque partie, réparti aléatoirement. Il est tout autant possible d’être tous équipés jusqu’au dents de Desert Eagle qu’avoir chacun un 9mm ridicule et trois petits chargeurs.

Au bout de ce temps de préparation, la mêlée est lancée. Les attaques sont brutales et rapides. Du silence pesant, on passe directement à des explosions et tirs de partout dès qu’une porte saute. Ça pète de partout et le chaos est amplifié par l’environnement destructible, des bouteilles sur un bureau jusqu’aux murs qui peuvent se trouer entièrement en une simple rafale. Chaque assaut se base sur l’effet de surprise vu qu’il y a très peu de couvertures et ils se terminent souvent en moins de 10 secondes. Les charges murales aident à surprendre les terroristes, de même que couper le courant pour plonger le niveau dans le noir. La clé de la victoire n’est pas toujours de savoir bien viser, mais d’appuyer là où l’adversaire ne s’y attend pas.

Pour amplifier la violence de l’action, les armes ont un feeling très puissant : les tirs sont bruyants, les balles sont létales, envoient des gerbes de particules à l’impact et ont beaucoup de recul. Il était par ailleurs impossible de savoir le nombre de munitions restantes dans le chargeur, si bien qu’il fallait compter les balles et ne pas oublier de recharger régulièrement, en gardant à l’esprit que les balles restantes sont perdues. S’il y a la possibilité de ramasser les chargeurs, voire les armes à terre, on avait pas le temps de le faire sous les rafales ennemies.

Mais ces mêlées rapides tranchent un peu trop avec les deux longues minutes à attendre la fin des préparatifs, en plus de la charge de la police qui peut prendre son temps et changer de plan au dernier moment. Même s’ils ne peuvent pas sortir, les terroristes peuvent ouvrir les portes pour arroser les forces spéciales à distance, ce qui n’est pas toujours viable dû à l’imprécision de leurs armes face aux fusils.

Prometteur

Simple FPS tactique ne se prenant pas la tête, il offre pourtant une diversité, une brutalité et un potentiel de fun suffisamment élevé pour occuper Nooky et moi-même pendant deux heures sans voir le temps passer. Malgré les deux camps plutôt différents, les parties ont été bien équilibrées, chaque équipe ramassant autant de morceaux que l’autre. Le seul reproche que je fais à Due Process est cette rupture de rythme lors des préparatifs. Deux minutes pour dresser des plans est long, surtout du côté des terroristes où l’on se contente de surveiller les points sensibles, immobiles dans nos coins respectifs.

Due Process est prévu pour Mars 2015, et on a bien hâte d’en voir plus.