Dear Esther, jeu contemplatif et poétique qui n’a rien à faire sur NoFrag, va bientôt changer de moteur. Pour sortir le jeu rapidement sur PC, ses développeurs avaient choisi de travailler avec le Source Engine. Un choix qui eu deux conséquences malheureuses :

  • La première est liée à la difficulté pour porter le jeu sous Linux et Mac. Thechineseroom choisit de sous traiter le boulot et ils sont à présent incapables d’en assurer le support.
  • La seconde, c’est la facture pour tous les middlewares inclus dans Source. Facture qu’ils n’avaient pas prévue et qu’ils ont dû régler également pour les versions Linux et Mac.

En conséquence, ils travaillent à présent sur une version Unity du jeu qui sortira prochainement sur Linux et Mac. Puis peut-être plus tard sur PC. La morale de l’histoire serait qu’il ne vaut mieux pas choisir Source lorsqu’on désire sortir un jeu multiplateforme sur Steam ?