David Pittman, le développeur d’Eldritch (un petit FPS-rogue-like inspiré par Lovecraft) publie un postmortem sur sa success story. En résumé : il a eu de la chance. En mars 2013, sa femme a reçu une grosse prime, ce qui lui a permis de quitter son job chez 2K Marin et de s’installer en indé avec assez de thunes pour durer jusqu’à la fin de l’année. En août, son jeu était presque terminé, en septembre il a lancé sa page Greenlight et été accepté par Steam dans la foulée. Le jeu est ensuite sorti en octobre.

Avant les soldes de Noël de Steam, il avait vendu environ 12 000 exemplaires du jeu, ce qui remboursait déjà largement les coûts de production. Pendant les soldes, il a cependant eu droit à une vente flash, ce qui a grosso modo doublé ses ventes. Sur une courbe, ça donne ça :