Honnêtement, nous n’avons pas bien pigé le concept de Livalink. D’après la description du jeu, il y a plusieurs cartes, des trucs à débloquer et des vagues de monstres issus de la Progeny. Certaines de ces créatures possèdent des mains, mais la plupart sont affublées de bras se terminant par des aiguilles à tricoter géantes. Il faut dire que les monstres n’ont pas de cou, d’où l’utilité des aiguilles à tricoter démesurées. On espère pour eux qu’ils n’ont pas non plus d’anus.

Si vous êtes bizarre dans votre tête, vous pouvez acheter le jeu sur Desura (7,50€) ou le promouvoir sur Steam Greenlight.