Robert “Bobby” Kotick raconte au New-York Times qu’il en a marre d’être vilipendé par les joueurs : les photoshops de lui en Satan sont parmi les premières images de lui sur Google Images, et ça nuit à sa streetcred sur Meetic. Le pauvre.