Lors de l’annonce du FPS The Walking Dead par Activision il y a quelques semaines, nous étions sceptiques, c’est peu de le dire : les FPS à licence chez Activision, c’est rarement le top niveau (cf les James Bond ou encore Battleship, en exemples récents). La présentation du jeu à la GamesCom m’a un peu rassuré, mais ne nous emballons pas. [–SUITE–]

Contrairement à la série de jeux The Walking Dead de Telltale, qui sont de très bons jeux d’aventure tirés du comics de Robert Kirkman, le FPS développé par Terminal Velocity est lui basé uniquement sur la série télé d’AMC. Le joueur y incarne Daryl Dixon, un redneck à arbalète, joué par Norman Reedus dans la série tv. Le jeu se déroule avant le début de la série, juste après le début de l’épidémie zombi.

Glenn Gamble, le développeur de Terminal Velocity qui présentait le jeu, est venu à la GamesCom sans version jouable. A vrai dire, il est même venu sans la moindre vidéo, avec seulement quelques screenshots (qu’il n’a pas diffusés). Le plus probable est que le jeu soit en développement depuis très peu de temps, et que tout son blabla reflète la volonté de game design du studio, pas forcément le jeu final.

Ceci étant dit, le pitch du jeu est intéressant : The Walking Dead serait un FPS solo de survie non-linéaire, où il faudrait accompagner le héros dans son road-trip jusqu’à Atlanta. Il pourrait prendre différentes routes, ce qui donnerait accès à différentes missions, rendant chaque partie (à peu près) différente. Sur la route, en cas de problème (un bouchon ou un accident par exemple), il pourrait soit rebrousser chemin, soit explorer la zone pour débroussailler le chemin, et en profiter pour récupérer des munitions, de la nourriture et un peu tout ce qui peut être utile. Chemin faisait, il pourrait également recruter d’autres survivants (autant que sa voiture actuelle pourra en transporter). Ceux-ci pourront vous aider en combat et possèdent des skills particuliers : certains augmentent votre inventaire, d’autres sont excellents en pillage, etc. En revanche, il faudra toujours avoir de quoi les nourrir, sans quoi ils vous quitteront ou se révolteront. Chacun de ces PNJ aurait une story-line différente à suivre en option.

En arrivant en ville, le joueur devra explorer le territoire et faire ses courses rapidement et silencieusement, en étant extrêmement prudent : le développeur promet que des zombies seront cachés partout, et qu’ils arrivent en masse (quoique relativement lentement) au moindre bruit. Selon le développeur, ils devraient aussi pouvoir traquer l’odeur de Daryl. Oh, et à la moindre morsure, vous êtes bon pour relancer votre dernière sauvegarde.

Les combats, quand ils sont inévitables, se feront à l’arme blanche ou à l’arbalète (le flingue, toujours possible, risque d’attirer trop de zombies et donc d’empirer les choses). Sur les screenshots montrés, les démembrés étaient complets et le jeu extrêmement gore.

The Walking Dead semble anormalement ambitieux pour un jeu à licence : un FPS de survie non-linéaire et non-scripté, avec mort à la moindre morsure et un gros focus sur la discrétion plutôt que le bourrinage ? Espérons que ce ne sont pas de vaines paroles et que le jeu ressemblera effectivement à ça lors de sa sortie en 2013.