Malgré le manque affligeant de nouvelles licences, 2011 reste une excellente année pour les FPS avec 59 sorties dont neuf sur lesquelles nous nous sommes vraiment amusés. Si vous voulez voir nos précédents bilans, rendez-vous en 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010. En résumé, 2011 ce sont :

  • 7 jeux inclassables dont on aurait peut-être pas du parler
  • 14 FPS catastrophiques qui ne vous disent sans doute rien
  • 11 suites ou remakes qu’on peut difficilement qualifier de nouveautés
  • 11 FPS sans grand intérêt, ou sans intérêt du tout…
  • 6 FPS sympa, surtout quand ils seront en promo à 5€
  • 9 FPS vraiment bons dont 4 grosses tueries

Pour la deuxième année de suite, le nombre d’exclusivités consoles est en chute libre : elles étaient seize en 2009, dix en 2010, elles ne sont plus que huit cette année. Si ces huit exclus consoles n’ont quasiment aucun intérêt, ce n’est pas non plus très brillant pour les 25 exclusivités sur PC où seules quatre valent le détour : Serious Sam 3, Hard Reset, Red Orchestra 2 et surtout Tribes: Ascend. On note également une nette diminution des FPS sur plateformes mobiles : ils étaient onze l’année dernière, ils ne sont plus que six cette année.

Contrairement à ce qu’on prévoyait, l’arrivée massive de FPS indépendants basés sur l’UDK n’a pas eu lieu, par contre les FPS bizarroïdes ou carrément à chier sont légions. Ils représentent plus de 50% de la production annuelle. Et à présent : le bilan ! [–SUITE–]

Inclassables (8)

Glorious Mission : honnêtement, on ne sait pas réellement ce que ça vaut : le jeu n’est disponible qu’en Chine !

Game 7554 : idem, sauf que celui-ci ne sort qu’au Vietnam.

E.Y.E: Divine Cybermancy : un FPS/RPG très ambitieux et très amateur. Certains sont fans, d’autres refuseraient d’y jouer même si on les payait. Quoique ça dépend de combien vous me proposez.

Cabela’s Big Game Hunter 2012 : jeu de chasse arcade destiné uniquement au marché US.

InMomentum : jeu de parcours un peu space… C’était une erreur d’en parler sur NoFrag.

Xotic : mélange de FPS et de Peggle. Là aussi, on n’aurait peut-être pas du en parler.

Manastorm: Lust for Guts : des étudiants ont réalisé un FPS médiéval jouable uniquement en LAN. Pour le coup, on n’y a pas joué.

Sanctum : mélange de tower defense et de FPS : pas vraiment notre tasse de thé.

Les FPS catastrophiques dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler (14)

Mars War : FPS multi gratuit totalement incompréhensible. J’ai tenu trois minutes.

Battle: Los Angeles : FPS nul inspiré d’un film nul. On le torche en 40 minutes chrono.

Chernobyl: Terrorist Attack : daube polonaise, par les auteurs de Mortyr.

Red Eclipse : clone de Quake 3 réalisé avec le Cube Engine. Seul intérêt : il est open source.

N.O.V.A.: Elite : Free 2 play + Unity Engine + Facebook = FPS à chier.

Contract Wars : Free to play Russe basé sur l’Unity Engine.

Citadel Wars : FPS bizarre et raté développé par un gars dans son garage.

Freak Wars: Torrente Online 2 : Torrent était un mauvais FPS espagnol. Freak Wars est sa suite free to play.

Modern Combat: Domination : mauvais clone de CoD développé par Gameloft sur PSN et XBLA.

Modern Combat 3: Fallen Nation : mauvais clone de CoD développé par Gameloft sur iOS.

Bootleggers ’29 : FPS gratuit intégré au PSN. On se demande qui y joue, mais ce ne sont certainement pas les fans de FPS.

Army of the Damned : FPS gratuit en Shockwave développé par des hollandais drogués qui sont restés perchés.

Karma Online: Prisoners of the Dead : un FPS free to play coréen de plus.

Warm Gun : un FPS pour Smartphone. Que dire de plus ?

Les nouveautés pas vraiment nouvelles (11)

Xonotic est le nouveau nom de Nexuiz.

Carnivores: Ice Age : un FPS de 2001 adapté sur iOS.

PainKiller: Redemption : extension standalone de Painkiller, sans le talent des développeurs de Painkiller.

PainKiller: Purgatory : Painkiller sur iOS, sauf qu’il n’y a qu’un niveau et deux armes. Oups.

Battlefield Play4Free : l’adaptation de BF2 en free 2 play.

Rainbow Six: Shadow Vanguard : quand Gameloft fait un Rainbow Six Vegas sur iPhone…

Section 8: Prejudice : c’est comme Section 8, mais avec un titre plus long.

Call of Duty: Black Ops: Zombies : CoD sur iPhone, avec uniquement les niveaux zombies.

Halo: Combat Evolved Anniversary : remake du premier Halo avec le moteur de Halo 3.

Goldeneye 007: Reloaded : remake HD du remak Wii de Goldeneye 007.

Oddworld: Stranger’s Wrath HD : remake HD d’un des rares FPS console qu’on a apprécié. Notre test de l’original date de 2005.

Les FPS sans grand intérêt, ou sans intérêt du tout (11)

Duke Nukem Forever : mélange de maladresse et de médiocrité : kitsh, mais certainement pas Oldschool.

Bodycount : suite à sa sortie, Codemasters a décidé d’arrêter les FPS.

Breach : mauvais clone de CoD avec la possibilité de casser un mur brique par brique.

Call of Juarez: The Cartel : FPS médiocre à tout point de vue, avec du coop à trois histoire de faire comme les autres.

Dino D-Day : rigolo quelques heures, tout au plus.

Operation Flashpoint: Red River : médiocre suite du médiocre Operation Flashpoint: Dragon Rising.

Killzone 3 : Sony aurait aimé en faire un Halo Killer, dommage qu’il se vende dix fois moins bien.

Homefront : médiocre clone de CoD avec une campagne solo sans intérêt et un multi mal équilibré.

The Conduit 2 : FPS Wii sorti alors que tout le monde avait compris qu’il ne fallait pas sortir de FPS Wii.

Resistance 3 : exclusivité PS3 pas mauvaise, mais sans grand intérêt.

Nuclear Dawn : ce petit FPS/RTS indépendant est sorti alors que tous les regards étaient déjà braqués sur MW3 et BF3. Il n’avait aucune chance.

Les FPS sympa, surtout quand ils seront en promo à 5€ (6)

F.E.A.R 3 : contrairement à ce qu’on craignait, FEAR 3 propose une campagne divertissante, le temps d’occuper un WE.

Bulletstorm : mauvais mélange entre Painkiller et Gears of War, ou comment People Can Fly a vendu son âme à Epic.

Hard Reset : petit FPS sympa qui aurait bien aimé être aussi bon que Painkiller.

Call of Duty: Modern Warfare 3 : le huitième CoD, un FPS étalon pour ceux qui ne se lassent jamais de rien.

Serious Sam 3: BFE : pas mauvais, mais les premiers épisodes sortis il y a dix ans faisaient au moins aussi bien.

Red Orchestra 2: Heroes of Stalingrad : il aurait pu faire partie des meilleurs FPS de l’année, mais les développeurs ont bâclé sa sortie et depuis le temps on est passé à autre chose…

Les meilleurs FPS de l’année (9)

Dead Island : un FPS solo/coop qui commence très fort, mais qui devient vite répétitif. On a hâte de voir la suite.

Rage : une direction artistique sublime, un gameplay sympathique, mais il manque le petit truc pour en faire un grand jeu.

Crysis 2 : un bon petit FPS sympa, même s’il ne fera pas date dans l’histoire contrairement à son ancêtre.

Brink : un Enemy Territory sympathique, mais moins réussi que les précédents. Finalement, c’est un peu normal que personne n’y joue.

Dont cinq grosses tueries :

Portal 2 : plus varié et plus beau que Portal, mais également un peu plus grand public. Excellent, mais pas culte.

Deus Ex: Human Revolution : un très bon FPS/RPG qui n’a pas trop souffert du développement multiplateforme. Certains diront même qu’il est meilleur que l’original.

Payday: The Heist : Un clone de Left 4 Dead où les zombies font place aux flics. On s’en lasse au bout de quelques dizaines d’heures, mais pour le prix ça reste un très bon investissement.

Battlefield 3 : Le FPS gros budget de l’année : une campagne solo aux graphismes sublimes et surtout un multi énorme.

Tribes: Ascend : bien que le jeu soit encore en bêta, je me voyais mal l’ignorer alors que j’y ai déjà passé une centaine d’heures. Qui aurait pu imaginer qu’un Tribes adapté au modèle free to play aurait pu être une telle réussite ? C’est la grosse bonne surprise de l’année !

Rendez-vous dès demain pour notre présentation de tous les FPS à venir dans les prochaines années.