Ca date du début du mois : Epic Games a annoncé avoir ajouté à l’Unreal Engine 3 le support de Flash. En clair, tout comme avec l’Unity Engine, les développeurs utilisant l’UE3 peuvent désormais compiler leur jeu pour le faire tourner en Flash dans un browser. Comme avec Unity, les usages adaptés seront probablement assez rares. De son côté, Crytek a annoncé préparer la même chose pour le CryEngine 3, histoire de ne pas être laissé à la traîne.

Mais ce qui a excité quelques fansites d’Unreal Tournament, c’est qu’Epic Games a utilisé une map d’UT3 pour montrer à quel point son moteur tournait bien en Flash. Certains imaginent même qu’Epic pourrait se lancer dans l’exploitation web d’UT3 avec un produit similaire à Quake Live. Franchement, on en doute : John Carmack a reconnu publiquement à la QuakeCon 2011 que « QuakeLive n’est pas un succès » (autrement dit ils ne gagnent pas d’argent) et on a bien du mal à trouver des exemples de FPS web ayant eu un réel succès.