Mike Capps, le boss d’Epic, admet que Bulletstorm a fait un four malgré la tonne de marketing qu’ils ont fait autour du jeu. Selon un analyste financier, il ne se serait écoulé que 300.000 exemplaires le mois de sa sortie : c’est certainement sous estimé, mais les ventes ont tout de même été très faibles. Mike considère néanmoins que People Can Fly a fait du bon boulot et il leur donnera une nouvelle chance de sortir un hit.

On imagine la déception de People Can Fly : après avoir sorti Painkiller, une exclu PC qui restera dans l’histoire, ils ont été racheté par Epic qui les a certainement plus ou moins forcé à transformer leur FPS ultra speed en une espèce de Gears of War mou du genoux version FPS. Tout ça pour faire un bide.

Chez Industry Gamers, Mike parle aussi brièvement d’Unreal qui, selon lui, est une franchise très populaire qui mériterait des suites, ne serait-ce que pour remplir les caisses d’Epic. Bon… Ceci dit, Unreal 2 était médiocre et UT3 n’avait rien d’innovant. Peut-être qu’à force de faire du Gears of War pour les couch potatoes next gen, Epic a simplement oublié comment on fait de bons FPS.