Si vous n’avez pas un radis, sachez que l’open bêta de Genesis AD a débuté depuis quatre jours. Comme la plupart des jeux développés par Ijji, il s’agit d’un free2play dont le modèle économique se base sur les micro transactions : si vous voulez du bon matériel, soit vous gagnez des crédits en jouant, soit vous payez. Si vous n’avez plus de crédit (on vous en donne tout de même pas mal au début), vous aurez l’impression de jouer à Counter Strike avec uniquement le Scout et le Galil.

Genesis AD se démarque d’A.V.A., le précédent jeu d’Ijji, par son environnement futuriste : les snipers peuvent se rendre invisibles et les classes d’assaut ont droit à un chouette booster leur permettant de faire des bonds de 20 mètres très rapides. Malgré des serveurs localisés aux US et des graphismes vieillot, ça se laisse jouer.