Ignition Entertainment, l’éditeur de Blacklight: Tango Down (…), est pris d’une véritable frénésie de licenciements ces derniers temps. Un mois après avoir fermé son studio de Londres (et annulé le projet War Devil qui y était développé depuis cinq ans sans résultat), Ignition a mis à la porte manu militari les 70 employés de son studio de Floride.

Le studio en question développait un FPS nommé Reich, sur lequel on ne sait rien sinon qu’il utilisait l’Unreal Engine 3, était très en retard et, de l’aveu d’un ex développeur, était plutôt nul et très loin d’être bouclé. Officiellement, le jeu n’est pas annulé, simplement «remis sur la bonne voie» (paye ton bullshit marketing).

A l’annonce du jeu à l’été 2008, voici ce que nous écrivions :

Ignition espère sortir son super FPS fin 2009. On voit mal comment un développeur inexpérimenté pourrait bien sortir un FPS correct en moins d’un an et demi.