Dans la partie business de la Gamescom se trouvait un stand un peu particulier : il n’était pas dédié à une entreprise en particulier, mais à un pays. Il présentait les jeux développés en Iran, qui étaient représentés par la fondation nationale iranienne des jeux vidéo (une association qui se définit sur son site comme “non gouvernementale et indépendante” mais œuvre pour la promotion à l’égard des enfants et des adolescents de la culture iranienne et islamique).

On y voyait notamment deux FPS, qui ne sortiront probablement jamais des frontières iraniennes. Le premier, développé par Espris PouyaNama, s’intitule MirMahna – Daliran Tangestan (“MirMahna, les braves de Tangestan”). Il s’agit d’un FPS de propagande historique se déroulant à Tangestan, une ville du Sud de l’Iran. Comme vous le verrez ci-dessous à loisir (la vidéo dure 8 minutes), c’est… vieillot.

Il a fallu longuement insister auprès des représentants iraniens pour obtenir cette vidéo (qu’on a du coup en exclusivité, à ce qu’il semble) et quelques renseignements sur MirMahna. Sur le 2e FPS montré (dans un long trailer), en revanche, on n’a pu avoir aucune info sur place : même la fiche d’info du développeur oubliait de le mentionner ! On avait juste repéré en fin de trailer un bout de logo… En cherchant sur le site de la fondation iranienne pour les jeux vidéo, on a pu le retrouver et on comprend pourquoi les Iraniens ont été discrets : Warriors of Karbala, le titre en question, est un FPS moderne de propagande contre “Israël et les sionistes”.

Tosegar Shabihsaz, le développeur de Warriors of Karbala, n’est à la base pas un développeur de jeux vidéo : son cœur de métier, c’est la création de simulations à usage militaire : ils comptent à leur actif un simulateur de tank BMP2 et un simulateur de bazooka. Warriors of Karbala est leur premier vrai jeu. Notez que d’après le trailer (qu’on n’a pas retrouvé), on aurait été bien en peine de deviner les intentions du jeu : ça ressemblait simplement à n’importe quel FPS à la Modern Warfare, en clairement plus laid.