En 1994, le premier jeu de Rebellion Studios (développeur en 1999 d’Aliens VS Predator et pour l’an prochain d’AvP 3, mais aussi de Judge Dredd et de quelques titres plus oubliables, du genre Shellshock 2…) était Alien VS Predator sur la console Jaguar d’Atari. Oui, “Alien” au singulier. Il s’agissait d’un FPS digitalisé où l’on dirigeait déjà les trois factions : alien, predator et marine. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, même si les critiques de l’époque étaient positives, ça n’a pas vraiment bien vieilli…

Edge consacre au jeu un post-mortem de deux pages, racontant comment six développeurs débutants ont réussi par miracle à convaincre tout le monde de faire un FPS sur console alors même que DOOM n’existait pas encore. Parmi les six, outres les fondateurs de Rebellion, il y avait David Doak, plus connu pour avoir bossé sur GoldenEye et avoir fondé Free Radical Designs (le développeur de Haze, récemment racheté et renommé Crytek UK).