JV.com et Gamerzines publient leurs previews d’Arma2. Si vous ne connaissez pas du tout le jeu et que ne souhaitez pas finir dans les flammes de l’enfer durant l’éternité pour avoir snobé cette incroyable simulation, jetez un oeil au papier de JV.com. Sinon, vous n’apprendrez pas grand chose de neuf :

“Les autochtones parlent russe, langue que seul l’un des membres du commando maîtrise parfaitement. Et comme les conversations avec les villageois seront riches en renseignements, il faudra absolument préserver l’existence de ce soldat qui, quelque part, s’avèrera aussi précieux que votre infirmier. On pourrait ainsi continuer longtemps l’énumération des atouts de ce titre. Mais, pour résumer, nous nous contenterons d’affirmer qu’ArmA 2 ne sera pas seulement un volet de plus à une série culte.”

Ils peuvent affirmer ce qu’ils veulent, nous n’allons pas vous mentir : ArmA2 ne sera certainement pas révolutionnaire et ce n’est pas pour autant un défaut. Tout ce qu’on espère, c’est que la campagne et l’IA seront mieux ficelées que celles d’Armed Assault et qu’il n’y aura pas trop de bugs.

Sortie sur PC en février et sur consoles à la Saint Glinglin.