Doug Lombardi admet que le mot “épisode” de HL2: Episode 1, 2 et 3 était mal choisi. Dans la tête des gens, “épisode” fait référence aux séries TV qui sortent au moins une fois par semaine. Quand on constate à quelle fréquence sortent les “épisodes” de HL2, on peut comprendre la déception des fans.

Il précise cependant qu’ils ne sont pas mécontents de faire des jeux beaucoup plus courts et ajoute que les autres développeurs font de même, mais que contrairement à VALVe, ils n’ont pas diminué le prix de leurs jeux.

Si Doug fait allusion à CoD4, il se fout clairement de notre gueule : vu la quantité de travail réalisé sur le titre par rapport à CoD3 et le contenu de la partie multiplayer, le prix est parfaitement justifié. S’il fait allusion à Crysis Warhead ou à Stalker Clear Sky, là encore il se moque de nous : les jeux coûtent respectivement 30 et 40 euros. Par contre, s’il fait allusion à GRAW2 ou à Rainbow Six Vegas 2, là on ne peut qu’être d’accord avec lui. Ubi vend parfois au prix fort des extensions maquillées en jeux complets : à moins d’être fan, vous auriez toutes les peines du monde à différencier une vidéo de GRAW1 d’une vidéo de GRAW2.