CVG publie une preview bien trop longue (mais diablement intéressante) sur S.T.A.L.K.E.R.: Clear Sky. L’article revient évidemment sur les conditions de développement du premier S.T.A.L.K.E.R., en profitant pour insister sur le fait que cette fois, le Très Vilain THQ n’est pas là pour castrer les envies des Si Gentils Ukrainiens de GSC. Quand on se rappelle les errements du développement du premier S.T.A.L.K.E.R., ça ne rassure pas forcément.

D’autant que GSC, qui est censé sortir son jeu au printemps, admet ne toujours pas savoir ce qu’il contiendra exactement. Ainsi, Pripyat pourrait bien ne pas être dans le jeu… ou finalement si, allez savoir, ils n’ont pas encore décidé. Le printemps débute dans un peu moins de trois semaines.

Le fait que Clear Sky soit aussi ambitieux que le S.T.A.L.K.E.R. des débuts n’engage pas non plus à l’optimisme: des guerres entre les factions, un monde vivant indépendant du joueur… Ca fait diablement envie, mais ça sera un miracle si GSC y parvient. D’autant que sans l’aide du service Assurance Qualité de THQ, Clear Sky risque d’être le même genre de foire aux bugs que la plupart des FPS des ex-pays soviétiques. Même si pour le coup, on aimerait bien avoir tort.