Comme l’avait annoncé Epic, la campagne solo d’Unreal Tournament 3 est comparable à celle d’Unreal Championship : si vous jouez contre le CPU, vous aurez droit à des tonnes de cinématiques entrecoupées de matchs en TDM, CTF ou Warfare, en 4v4, contre des bots. Cette campagne solo sera jouable en solo (hé!) ou en coop.

Shacknews, qui l’a essayée, décrit la tronche des cinématiques : il s’agit essentiellement de dialogues entre des gros balaises plein de muscles qui, d’après la tessiture de leur voix, fument 2 paquets de clope par jour depuis l’âge de 4 ans. C’est la guerre, les villes tombent en ruine, vous et votre unité de types super entrainés avez pour mission de sauver le monde.

Et histoire de bien enfoncer le clou, que le scénario soit pire que celui d’un film de John Carpenter, les gars d’Epic ont eu l’excellente idée de trouver des justifications aux mécaniques du gameplay : pourquoi tuer des ennemis qui respawnent, quel est l’intérêt de voler leurs flags, pourquoi y a-t-il un connard qui beugle Headshot dans mon casque ? En tentant de rendre ces détails plus crédibles, ils sont arrivés exactement au résultat inverse :