Double dose de Ken Levine aujourd’hui : le patron de 2K Boston (ex-Irrational Games Boston) répond longuement aux questions de Gamespot sur Bioshock. Ca parle de foi, de religion, d’idéologie, de politique. Et puis de l’influence de la culture populaire. Bref, ça ressemble à une discussion de bistrot entre docteurs en philosophie, mais ça change un peu des interviews débiles qu’on voit d’habitude.

Ken Levine parle aussi un peu du jeu. Attention, l’interview spoile énormément, donc si vous n’avez pas fini Bioshock (et que son histoire vous intéresse), évitez. Levine explique notamment que le fait que le jeu ait deux fins n’était pas prévu à l’origine, mais a été exigé par l’éditeur, 2K Games. Ce qui explique sans doute pourquoi les fins sont tellement bâclées… De même, il avoue n’avoir «rien à foutre» du fait que le jeu ne soit pas réaliste au niveau architectural (cherchez donc un lit dans Rapture…), expliquant que le gameplay passe avant.

Par ailleurs, Next-Gen publie un making-of du premier jeu d’Irrational, un certain System Shock 2, que Bioshock s’est appliqué à recopier pratiquement intégralement.