Alors ça, c’est pas commun. Harvey Smith, le lead derrière Deus Ex, Deus Ex 2 et le futur Blacksite, explique dans une interview à Gamasutra que son nouveau jeu est pour lui l’occasion d’exprimer ses idées politiques. Smith a été scandalisé par la politique américaine en Irak, et compte bien réutiliser son indignation dans le jeu, qui débute en Irak et fera notamment référence à Abou Ghraib. Etonnant, on n’en attendait pas autant de Blacksite, qui ressemblait pour l’instant à une bête suite d’Area 51.

Le reste de l’interview (huit pages…) est impossible à résumer, tant ça part un peu dans tous les sens, sur la création, le processus de production de jeux, les processus narratifs et ainsi de suite. Ca reste nettement plus intéressant que 99% des interviews qu’on lit sur le web, donc si vous avez un peu de temps devant vous, ça vaut le coup.