Comme chaque année, on se demande si les jeux sur PC ne vont pas disparaître au profit des consoles. Rappelons que c’était déjà le cas il y a vingt ans : à l’époque, un PC de 20.000F ne réussissait pas à faire tourner grand chose alors qu’une Megadrive à 1.200F proposait des titres dignes d’une borne d’arcade. Mais peu importe !

Durant la GDC2007, les professionnels se sont demandés comment les PC pourraient survivre face à des consoles capables de se connecter au net. D’après eux, n’ont un avenir que les casual games et les jeux proposant du contenu persistant. Pourquoi ? Pour les casual games, c’est simple : ils ne coûtent quasiment rien à produire. Pour les MMO, c’est l’abonnement et l’impossibilité de pirater qui rend le produit rentable. Même pour un FPS comme BF2142, il suffit de proposer des stats persistantes pour lutter contre le piratage. Les PC ont encore un avantage énorme sur les consoles : ce sont des plateformes ouvertes sur lesquelles on peut voir des communautés se former et créer du contenu autour du jeu.

Pendant ce temps, Doug Lombardi (VALVe) trouve idiot d’annoncer la mort des jeux PC. Les chiffres cités par Sony et la division console de Microsoft ne prennent pas en compte les revenus engendrés par les abonnements aux MMO, les casual games et les plateformes de vente en ligne comme Steam :

Si vous prenez WoW, Steam, PopCap et les ajoutez aux autres titres PC, ce sont tous des gros revenus, rien que WoW… En fait, si vous prenez uniquement les revenus de WoW et que vous les comparez à ceux de la X360, même ainsi vous ne conclurez pas que le PC est vraiment mort.

Et en ce qui concerne les efforts de Microsoft pour promouvoir les Games For Windows ? Doug pense surtout que Microsoft fait la promo de Vista : dès que leur nouvel OS se sera imposé, ils cesseront de promouvoir le jeu sur PC.