Gamasutra publie dans son intégralité le contrat signé en 2002 entre Activision et Spark Unlimited pour le développement de trois jeux, dont Call of Duty: Finest Hour. Cette publication intervient dans le cadre du procès qui oppose le développeur à l’éditeur : le contrat a été rompu en 2005 quand Spark a accusé Activision de ne pas financer les deux autres jeux promis dans le contrat.

Dans ce long document, on apprend par exemple que Spark a été payé 8,5 millions de dollars (et 100 boîtes du jeu) pour le développement de cette bouse pour consoles. Mais ça n’est pas l’essentiel. Le plus intéressant, finalement, c’est le document dans son ensemble, tant telle publication est rare : c’est une lecture longue et peu passionnante (quoique commentée de façon pertinente par trois juristes), mais ça devrait vous permettre de connaître la répartition exacte des rôles dans le développement d’un jeu.