Le prochain FPS d’Orion (Hellforces, The Stalin Subway, tout un programme) change de nom : de “Inhabited Island: Stranger among the strangers”, il devient “Inhabited Island: Prisoner of Power”, ce qui change tout. Le jeu s’offre six images et une vidéo chez Worthplaying, et le résultat est catastrophique : graphismes et gameplay à la masse, technique à la ramasse. C’était bien la peine d’adapter un bouquin des frères Strougatski si c’était pour en faire pareille crotte.