Le New York Times rédige un papier tentant d’analyser la stratégie d’Electronic Arts qui mise tout son business sur le développement de suites :

Avant la fin de l’année, EA prévoit de sortir 26 nouveaux jeux, mais un seul d’entre eux n’est pas une suite. Parmi ces jeux, il y a la 16ème itération de NHL Hockey, le 11ème épisode de Need for Speed et le 13ème de PGA Tour Golf.

Si l’on regarde sur les années à venir, seuls The Godfather, Spore et Black sont basés sur de nouvelles licences.

D’après le NYTimes, 9/10 ème des bestsellers sont des suites. Les analystes financiers sont rassurés, les éditeurs sont sûrs d’écouler leur marchandise, tout est parfait dans le meilleur des mondes sauf que l’action d’EA a perdu presque 20% en cinq mois et qu’il leur est à présent impossible de vendre plus de jeux… à moins de créer de nouvelles licences.