C’est d’Ukraine que j’ai appris cette bien triste nouvelle. Nos amis sud-coréens ne pourront pas profiter de Ghost Recon 2. En effet, leur CSA a jugé que le scenario de Tom Clancy’s Ghost Recon 2 tape un peu trop fort sur leur voisin communiste du nord. Il est vrai que les relations entres les deux Corée sont plus que mauvaises. Il va de soit que laisser circuler un jeu qui propose ostensiblement de faire la guerre à son voisin ne peut que mettre de l’huile sur le feu… A ce sujet, il est intéressant de noter que dans l’ensemble des épisodes de Ghost Recon, les vilains sont essentiellement composés de légions de dangereux marxistes-léninistes (ce qui est loin de me déplaire).

Il est vrai qu`une partie du charme de Ghost Recon (et des bouquins de Tom Clancy) tient dans cette utilisation, bien ficellée, de faits réels. Ainsi la Géorgie a eu une revolution à laquelle Edouard Cheverdnadze (apparatchik depuis Andropov) n’a pas survécu (politiquement parlant). A ce sujet, comme je ne me sens pas concerné directement par le conflit, j’ai tendance à penser que ce n’est pas si grave, et que cette histoire est bien dommage pour les Sud-Coréens. En dirai-je autant le jour ou un FPS proposera comme l’a dit Condi, de punir la France ?