L’année s’achève, l’heure est venue de faire la fête, de se saouler, d’avoir un accident sur les routes verglacées et de faire le bilan des FPS sortis en 2003. La plupart des joueurs se plaignent d’un cru médiocre marqué surtout par les absents : Half Life 2, Doom 3 ou encore Stalker.

Et pourtant, avec 36 sorties de jeux, quatre de plus qu’en 2002, l’année n’aura pas été si mauvaise que ça. [–SUITE–]Jeux consoles et inclassables (5) :

Ne possédant toujours pas de console, j’ai mis dans le même sac les FPS exclusivement consoles et les inclassables. Cette année, seuls deux FPS sont sortis en exclusivité sur console :

  • Medal of Honor Rising Sun, une sombre daube (voir notre test)
  • Rainbow Six 3, une adaptation plutôt réussie du jeu PC Raven Shield
  • Terminator 3: Rise of the Machines, une daube tirée du film.

Parmis les inclassables, je ne citerai que Deer Hunter 2004 et Secret Service II : Security Beach, le jeu petit budget totalement introuvable qui exploite le moteur 3D AMP2.

Les plus mauvais jeux de l’année (8) :


Western Outlaw, la catastrophe de l’année signée Jarhead

Western Outlaw : vous ne connaissiez pas CTU : Sharpshooter ou encore Navy SEALs 2 (eux aussi sortis cette année) ? Dieu vous garde d’acheter un jour un jeu produit par Jarhead Games. Western Outlaw utilise le Lithtech 2.5, tout est dit.

Terminator 3 : Rise of the Machine : une infâme copie de Battlefield 1942. Un beau foutage de gueule qui s’appuie sur le film pour se vendre.

Fire Warrior : il n’a rien de particulièrement catastrophique, il se contente d’être médiocre sur toute la ligne. A croire que l’antédiluvien Space Hulk, le précurseur des bâtards FPS/RTS, restera à jamais le seul bon jeu utilisant une licence Games Workshop.

Line of Sight: Vietnam : LoS Vietnam est un clone de Deadly Dozen 2 transposé au Viet Nâm. Il est toujours aussi répétitif, il n’apporte strictement rien et son moteur 3D commence à être sérieusement dépassé. Seul point positif : il est vendu pour une bouchée de pain.

March!: Offworld Recon : la catastrophe Made In Russia. Espérons que cette fois-ci, plus personne n’osera utiliser la vieille version 2.5 du moteur 3D Lithtech.

Devastation : comme il paraissait beau sur les screenshots ce jeu exploitant le tout nouveau moteur 3D d’Unreal… Affublé d’un gameplay hyper basique, d’une campagne solo linéaire et d’IA boguées, Devastation s’avére parfaitement dénué d’intérêt (notre test).

Les FPS bofs (10)


Mace Griffin, j’aurai peut-être du le mettre avec les daubes…

Mace Griffin Bounty Hunter : jugé plutôt moyen sur console, personne n’a pris la peine de le tester sur PC. Moi non plus.

Will Rock : du co-op, d’énormes vagues d’ennemis et beaucoup d’action ; un bon jeu mais malheureusement inférieur en tout point à Serious Sam (le test de tarto6tron chez Factornews).

Chrome : le jeu bénéficie d’un bon moteur 3D et de niveaux en extérieur assez ouverts mais il souffre d’une IA ridicule et d’un manque de rythme qui fait qu’on s’ennuie ferme. Il aurait suffit de peu de choses pour en faire un bon jeu (le test de tarto6tron chez Factornews).

Delta Force : Black Hawk Down : malgré un moteur 3D assez laid et un scénario vraiment peu original, Black Hawk Down s’avére être un jeu simple mais distrayant (notre test).

Contract J.A.C.K. : No One Live For Ever 2 en plus court, sans les gadgets, sans le côté infiltration et surtout, sans Cate Archer. Le jeu est vendu à 30 euro (notre test).


Unreal 2, c’est beau mais c’est nul

Unreal 2 : un superbe FPS qui vous ennuiera pendant un peu moins de 10h. Le jeu est mou, peu rythmé et le scénario nul. La partie multiplayer XMP aurait pu rattraper tout ça… si elle était sorti dix mois plus tôt.

Star Trek Elite Force 2 : le même que le 1 avec des graphismes un poil plus réussis. Pas mauvais mais franchement peu original (notre test).

Jedi Academy : quasiment pas d’améliorations par rapport à Jedi Knight 2. Un jeu qui plaira surtout aux nombreux fans du film.

Halo PC : il n’ajoute quasiment rien à la version XBox. Halo sur PC aurait été plus intéressant s’il était sorti il y a 2 ans et s’il ne nécessitait pas un 2Ghz et une Radeo 9800 pro pour tourner correctement.

Chaser : une grande campagne solo, de bons graphismes mais un jeu trop classique qui ennuiera les vieux loups de mer du FPS (notre test).

Les FPS OK (8) :

Dredd vs Death : des graphismes très stylisés et une ambiance qui colle assez bien au comic book anglais. Un jeu distrayant qui ne révolutionne pas le genre mais qui tourne sans problème sur les petites configurations (notre test).

Savage : mélange de RTS et de FPS, Savage ne brille dans aucun des deux domaines mais reste un jeu original et réussi.

Tron 2.0 : une réalisation très originale qui retranscrit parfaitement le film. Le scénario paraîtra très abscons aux personnes n’y connaissant rien en informatique. Il faut avoir une âme de nerd un peu tordu pour se plonger dans le jeu.


Postal 2 : le calme avant la tempête

Postal 2 : un jeu très immoral qui permet de se défouler. Il est aussi le premier FPS à proposer aux joueurs une unique zone de jeu séparée en plusieurs cartes très peuplées dans lesquelles vous êtes parfaitement libre de vos mouvements. Son plus gros point faible : des temps de chargement trop longs (car trop nombreux). Le dernier patch améliore sensiblement la situation (notre test)

Planetside : le tout premier MMO-FPS (bon, il y a aussi WWIIO mais ça ne compte pas). Depuis sa sortie, les joueurs se sont lassés de son gameplay un peu mou, de son univers qui tourne en rond et du prix de l’abonnement mensuel. Les serveurs sont quasiment déserts.

Vietcong : un des rares jeux où les américains ne gagnent pas à la fin. Une bonne campagne solo (un peu trop linéaire) et un excellent jeu en multiplayer qui bénéficie d’une modélisation très réaliste de la jungle. Par contre, les graphismes sont un peu vieillots et la finition laisse à désirer (notre test).

Hidden & Dangerous 2 : un jeu qui agace quand on pense à ce qu’il aurait pu être : des missions ouvertes et originales, une excellente durée de vie, un gameplay riche et agréable, le tout gâché par des situations complètement incohérentes causées par une IA encore trop peu au point.

IGI2 : un excellent jeu d’infiltration où la difficulté rendra encore plus jouissive la réussite de vos missions. Les cartes vous laissent une grande liberté d’action. On regrettera juste une gestion du son trop basique et une IA qui tombe à tous les coups dans vos embuscades. Le multiplayer n’a pas connu beaucoup de succès malgré son originalité (notre test).

La crème de la crème (5) :

XIII : bien que le jeu soit linéaire et que sont gameplay soit assez basique, il propose une intrigue complexe soutenue par une ambiance mature qui contraste avec des graphismes en cel-shading. Un jeu original et prenant mais qui rebutera tous ceux qui n’accrocheront pas au scénario (notre test).

Raven Shield : enfin un épisode de Rainbow Six qui n’est pas hideux : les graphismes de Raven Shield sont réussis grâce à l’utilisation du moteur d’Unreal. Ce FPS très réaliste demande beaucoup de tactique et de préparation. Malheureusement, le multiplayer a en parti été gâché par le peu de support des développeurs et l’immonde plate-forme d’Ubi Software.


Les éclairages de Deus Ex sont ce qui se fait de mieux actuellement

Deus Ex : Invisible War : on déteste ou on adore mais on reste rarement indifférent. Le gameplay est lent et ne demande pas de skill mais donne au joueur une liberté d’action inégalée. Les graphismes ne sont pas très fins et le moteur 3D est vraiment gourmand mais le moteur gérant éclairages et sons est le plus perfectionné du marché. DE:IW est le jeu qui aura le plus déçu les fans de Deus Ex, le plus énervé ceux qui ont l’habitude de jouer en 1280×1024 “tout à fond”, le plus agacé les amateurs d’infiltration, le plus fait rire ceux qui ne jurent que par le skill. Il est aussi mon jeu préféré de l’année. La VF sortira dans trois mois.

RtCW: Enemy Territory : probablement la meilleure chose qui nous soit arrivée cette année : un jeu multiplayer demandant du teamplay et du skill, apportant de nombreuses innovations et qui plus est, il est gratuit.

Call of Duty : élu meilleur FPS de l’année par nos lecteurs, CoD est ce qui se fait de mieux en matière de “FPS cinématographique”. Bien qu’il soit extrêmement linéaire et que ses graphismes n’aient rien de formidable, la plupart des joueurs ont été bluffés par son côté spectaculaire. Aucune innovation non plus côté multiplayer, mais ça reste efficace et bien léché. A éviter si vous êtes un blasé des FPS (notre test).

2004, l’année de la révolution ?

Tout comme en 2002, les jeux de 2003 ne marqueront probablement pas le monde de l’ego-shooter. Mais réjouissons-nous car 2004 pourrait enfin briser la monotonie avec l’arrivée de titres majeurs :

  • Painkiller qui devrait remettre au gout du jour le gameplay quake-like
  • Half Life 2 qui pourrait enfin donner une raison aux fans de HL d’arrêter Counter Strike et aux modeurs de passer à autre chose
  • Stalker qui imposera peut-être un nouveau type de gameplay mélangeant FPS et aventure
  • Far Cry qui pourrait nous surprendre en multiplayer avec ses cartes immenses et ses graphismes très léchés
  • Nitro Family qu’on espére être le digne successeur de Serious Sam
  • Et surtout Doom 3 dont le moteur 3D va sans doute s’imposer comme la nouvelle référence pour les 5 années à venir

Pour les nostalgiques : 2002, un an de FPS.