CVG publie le test de 3 pages sur Counter-Strike: Condition Zero rédigé par le magazine britannique PC Zone. Le test commence par un massacre en règle du mode solo de Condition Zero, et ils ont une bonne raison pour ça : ça n’est pas du Counter-Strike. Il n’y a pas de team, juste le joueur tout seul.

Where’s the back up? There is none. Where’s the teamwork? What team? Even after just this first mission, you’re left in no doubt about two things. a) Those girls (ci-contre) definitely weren’t 16. b) This isn’t Counter-Strike, it’s a straightforward, arcadey, open door, shoot enemy, walk down corridor, jump on box, shoot barrel, scripted FPS. And not a very good one at that, either.

PC Zone avait eu l’occasion de voir tourner la version Gearbox du jeu, dans laquelle terros et contre-terroristes se battaient en teams, et il regrette amèrement que ça n’ait pas été conservé. Le test pointe aussi du doigt les autres problèmes du solo : les outils pour jouer au petit MacGyver sont inutiles et peu intéressants, et vos coéquipiers, quand il y en a, sont totalement cons.

C’est d’autant plus dommage que d’après PC Zone, l’IA des ennemis est parfois impressionnante, même s’ils sont très scriptés. Quant à l’IA des bots, elle est appréciée comme excellente. Le testeur a aussi aimé la version 1.6 de Counter-Strike qui constitue le mode multijoueur du jeu, mais comme tout le monde peut se la procurer gratuitement sur le net via Steam, c’est d’un intérêt somme toute très limité.

Pour PC Zone (qui met tout de même un 79% au jeu, faut pas déconner, c’est un magazine papier après tout), le principal atout de Condition Zero est donc l’IA des bots (qui est aussi disponible dans CS 1.6, comme signalé dans les commentaires), qui attirera ceux qui veulent s’entraîner offline. Donc ça n’a au final aucun intérêt. Voilà qui devrait en refroidir quelques uns.