Homelan a interviewé Peter Banks, de Gotham Games, à propos de son jeu au titre à rallonge : Conflict: Desert Storm 2: Back to Baghdad. Il rappelle que le premier épisode s’est fort bien vendu, et que par conséquent, ils comptent sortir un deuxième épisode à peu près identique au premier, avec juste quelques améliorations (notamment au niveau graphique).

Au niveau de l’histoire, c’est du grand n’importe quoi. Le premier épisode se situait en 1991, pendant la première Guerre du Golfe, et suivait à peu près l’Histoire. CDS2, quant à lui, va s’en inventer une, d’histoire : toujours en 1991, votre petit escadron de soldats d’élite reste en Irak, cette fois-ci pour éliminer le diabolique régime irakien. Comme ça, dès 1991.[–SUITE–]Les développeurs se sont par contre visiblement inspirés des opérations de Shock & Awe, puisqu’on évoluera cette fois-ci, dans les missions urbaines, en combattant rue par rue, voire maison par maison. On visitera également une raffinerie de pétrole, et, comble du raffinement, un lieu de stockage d’armes biologiques (qu’il faudra détruire).

Au rayon nouveautés, on notera la présence de 30 armes existantes, d’ennemis moins cons et plus variés, de coop sur toutes les plateformes (et notamment à deux sur PS2 et à 4 sur Xbox) et surtout des batailles de tanks. Quand on se rappelle de l’aspect des tanks en question (voir dépêche), ça fait envie.

Enfin, Peter Banks confirme que d’autres titres sont prévus dans la série Conflict. La mode étant en ce moment au Vietnam, on peut sainement prévoir un prochain Conflict: Vietnam (dans lequel les Américains gagneront).