Bien que ça puisse paraître absurde, beaucoup d’entre nous ne savent pas comment monter un réseau local, histoire de se faire un petit Unreal Tournament 2003 suivit de près par un Tetris entre potes, un vendredi soir, accompagnés par deux packs de bières et deux ou trois pizzas froides.

NoFrag, ton copain de l’Internet pour tous, va pallier à ce problème tout de suite, en te proposant un petit article qu’il est bien pour pouvoir jouer à plusieurs dans ton appartement, et aussi pouvoir te mettre à dos tous les autres locataires de l’immeuble.
Enjoy !

[–SUITE–]

Etape 1 – Le compte en banque

Avant de commencer les explications, il faut bien entendu que nous parlions du matériel. Et qui dit matériel, dit forcément dépenses, banquier en colère, saisie sur salaire, huissier de justice.
Nous nous en tiendrons ici à du matériel que l’on peut qualifier de « bas de gamme », à condition de ne pas viser l’organisation de lan de 150 joueurs par la suite avec le même matériel.

Comme pour une recette de cuisine de Tr3P, pour monter son Local Area Network (LAN : Réseau local), il vous faut :

  • Un hub 10/100
  • La décision du nombre de port reste à votre charge, plus vous aurez de ports, plus cela vous en coûtera. Il faut bien sur que l’on pense à l’avenir, vous pouvez commencer à 4 et de fil en aiguille vous retrouver à 8 ou 10… Faites en sorte de ne pas avoir à réinvestir tous les 3 mois.
    Il est quand même bon de savoir que l’achat d’un Switch n’est pas justifié pour des petits lans. Non seulement c’est beaucoup plus cher qu’un Hub, mais il ne nous sera d’aucune utilité dans notre cas de figure.
    Prix : environ 850 francs pour un hub Netgear 8 ports en 10/100mbits.

  • Une carte réseau 10/100 par ordinateur
  • La marque importe peu, mais tout ce qui est à base de chipset realteak est fiable. Nous pouvons aussi faire l’acquisition d’une carte réseau D-Link ou 3com, cela dépend de l’état des finances.
    Il faut surtout prendre sa carte réseau en fonction du débit du réseau.
    Si votre réseau est en 10 base-T (10mbits soit 1,25mo/s.) et que vous n’avez pas l’intention de faire de « grandes » lans à l’avenir, vous pourrez vous procurer une carte d’occasion en 10 base-T pour 50 à 100 francs.
    Si votre réseau est en 100 base-T (100mbits soit 12,5mo/s) et que vous voulez faire des lans de plus de 150 joueurs, il est évident qu’il vaut mieux posséder une carte 10/100, ne serait-ce que pour l’échange de fichiers word et excel (On y croit).
    Prix : 300 francs pour une carte 10/100 de marque 3com

  • Des câbles torsadés (UTP cat5) avec prises RJ45
  • Encore une fois, l’achat des câbles dépend de la vitesse de votre réseau. Sachez toutefois que l’expression « Qui peut le plus peut le moins » fonctionne aussi en ce qui nous concerne. Vous pouvez utiliser une carte réseau en 10/100 avec un câble en 10 base-T, mais dans ce cas votre débit sera de 10mbits. De même, si vous utilisez une carte réseau en 10mbits avec un câble en 100 base-T, vous resterez quand même à 10mbits.
    Prix : 10 base-T de 10 mètres : 100 francs

  • Les pizzas
  • Personnellement, j’utilise de la 4 fromages ou de la paysanne, mais une calzonne ferait tout aussi bien l’affaire bien que beaucoup moins partageable.
    Prix : 70 francs pour une Pizza 4 fromages Senior livrée sur place

  • Les boissons
  • Cela dépend de la moyenne d’âge. Dans le cas où vous seriez mineurs, sachez que l’alcool est responsable de beaucoup de cancer, c’est mal, vous irez en enfer. Préférez donc du Champomy ou bien du Soda, ou encore de l’eau, car l’eau, c’est bon, et vous irez au paradis.
    Si vous avez dépassé l’âge de recevoir des conseils, c’est à vous de voir.
    Il est tout de même important de savoir que tout ce qui est à base de bière pose un risque potentiel de grillage de clavier, voir pire.

Etape 2 – Matériel réunit chef, prêt pour la mise en place chef

Nous voilà donc avec un hub, des cartes réseaux, des ordinateurs, des câbles, et des pizzas qui commencent déjà à refroidir.
Avant de commencer, un brin de cours ne fera de mal à personne.
La topologie du réseau que nous allons mettre en place s’appelle la topologie en étoile.
Pourquoi ?
Simplement parce que c’est le nom qu’on lui a donné, et parce que schématiquement, c’est exactement à cela que ça ressemble.
Sur le schéma ci-dessous, nous avons 6 postes qui gravitent autour du hub.

On part du principe que vous savez monter une carte sur votre PC (Si ce n’est pas le cas, la notice de la carte vous sera d’une aide précieuse).
Il ne vous reste plus qu’a relier les ordinateurs au hub grâce aux câbles, rien de bien compliqué jusqu’ici.

Etape 3 – Configuration logicielle

Windows 98 :
L’installation des drivers de la carte réseau reste très classique par rapport à n’importe quelle autre carte PCI.
Windows détecte automatiquement la carte réseau, vous demande d’insérer le cd ou la disquette contenant les pilotes et l’installe généralement tout seul comme un grand.
Il se peut que l’on rencontre certains problème à l’installation d’une carte réseau D-Link, mais c’est tellement rare que ça ne mérite pas que l’on s’y attarde ici.

Une fois les cartes installées, il reste à configurer les postes pour le réseau.
C’est généralement là que l’on bloque. Pourtant la configuration n’est pas bien compliquée, à condition de respecter les étapes qui suivent :

    1. Clic droit que l’icône « voisinage réseau » puis Propriétés.

    2. Dans le premier onglet, sélectionnons « Ouverture de session Windows » dans la liste déroulante « Ouverture de session réseau principale »
    Cela nous évitera d’avoir à retaper un mot de passe pour l’ouverture de Windows.

    3. Pour un peu que vous souhaitiez partager des fichiers sur le réseau, il vous faut aussi paramétrer le partage, on va donc cliquer sur « Partage de fichiers et d’imprimantes » et on va cocher la case « Permettre à d’autres utilisateurs d’accéder à mes fichiers »

    4. Nous allons rajouter deux protocoles :
    – Ajouter / Protocole / Microsoft / Protocole compatible IPX/SPX.
    – Ajouter / Protocole / Microsoft / TCP/IP.
    Ne fermez pas la fenêtre de propriété du réseau maintenant, nous n’avons pas tout à fait terminé.

Etant donné que l’on est un peu feignants, Windows gérera tout seul comme un grand le réseau et la distribution des ip sera automatique. On zappe donc totalement la configuration TCP/IP.

    5. Dans le second onglet « Identification », nous allons devoir spécifier un nom d’ordinateur, un nom de groupe de travail et pourquoi pas une rapide description de l’ordinateur.

    Nom de l’ordinateur : c’est le nom que les autres utilisateurs verront dans la liste des ordinateurs dans le voisinage réseau. Afin de ne pas chercher l’ordinateur d’un copain pendant deux heures, il est conseillé de donner un nom clair, votre prénom ou votre pseudo fera parfaitement l’affaire.

    Groupe de travail : Lors de lans de plusieurs centaines de joueurs, il est intéressant et même parfois obligatoire de créer un groupe de travail qui porte le nom de son équipe. Que ce soit pour vérifier votre configuration de jeu avant un match ou simplement pour repérer directement un poste, le groupe de travail est toujours utile… sauf pour les petits lans comme le notre.
    Ne mettez rien ou choisissez tous le même nom de groupe.

    Description de l’ordinateur : Mettez y ce que vous voulez. Généralement on y met le contenu de l’ordinateur pour un peu que celui ci soit un espace de stockage de données illicites.

Après tout cela, cliquons une bonne fois pour toutes sur OK, Windows configurera le poste (Le cd d’installation de Windows sera certainement requis) et vous demandera de redémarrer.

Windows 2000 / Xp
L’installation des cartes posera encore moins de problème que pour Windows 98, de même pour la configuration des postes.

Une fois la carte réseau installée, on va demander à Windows de nous attribuer une adresse IP automatiquement.

    1. Clic droit sur l’icône « favoris réseau », puis cliquez sur Propriétés.

    2. Dans la fenêtre « Connexions réseau et accès réseau à distance », on clique droit sur « connexion au réseau local » puis Propriétés.

    3. Nous arrivons dans la boite de dialogue « Propriétés de connexion au réseau local », « Protocole internet (TCP/IP) », vérifiez que la case à cocher à gauche est activée puis aller dans « propriétés ».

    4. Sélectionnez « Obtenir automatiquement une adresse IP » et « obtenir les adresses des serveurs DNS automatiquement ».

    5. Vérifiez que « Client pour le réseau Microsoft » et « Partage de fichiers et d’imprimantes pour les réseaux Microsoft » sont sélectionnés.

    6.Cliquez sur OK pour fermer.

Lors du démarrage de Windows, une ip sera automatiquement attribuée au poste.

Etape 4 – Vérifications

Une fois que vous avez redémarré, et que tous les potes sont configurés, jetez un œil sur le réseau en cliquant deux fois sur l’icône « voisinage réseau » (Favoris Réseau pour Win2k/Xp).
Si tout c’est bien passé (ce dont on ne doute pas une seule seconde), vous devriez voir tous les ordinateurs reliés au hub dans le même groupe de travail.

Il reste quand même une dernière chose à faire.
Etant donné que nous n’avons pas spécifié d’adresse IP, il serait intéressant de connaître l’ip du poste qui héberge les parties de jeu, juste au cas où.

    Pour connaître l’ip du poste sous Win98
    – Démarrage / Programmes / Commandes Ms-Dos / tapez « Winipcfg »
    Une fenêtre Ms-Dos s’ouvrira, puis une petite fenêtre nous donnant des infos précieuses.
    Sélectionnons la carte réseau du poste concerné dans la liste déroulante, l’ip apparaîtra comme par magie.

    Pour connaître l’ip du poste sous Win2k/Xp
    – Démarrage / Executer / Tapez « cmd » / puis tapez « Ipconfig » dans la fenêtre.
    Vous verrez alors l’adresse ip de la machine, enjoy.

Etape 5 – C’est fini ?

Pour ce qui concerne le jeu en réseau, c’est effectivement terminé. Je ne tiens pas spécialement à vous parler du partage réseau, car il n’y a pas de liens direct avec le jeu et cela ne vous empêchera certainement pas de jouer et de passer des soirées devant une pizza froide et une bière, ou un soda, ou du Champomy… enfin c’est vous qui voyez !