Un peu plus de deux semaines avant la sortie de Wolfenstein II: The New Colossus, Bethesda continue de présenter son contenu, cette fois-ci avec une série de GIF dévoilant l’arsenal du jeu.

PARTAGER
Article précédentÇa y est, Halloween s’installe chez Overwatch
Article suivant10 millions de joueurs en deux semaines pour Fortnite Battle Royale
Né dans la sueur des cybercafés des Hauts-De-France, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d'eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C'est maintenant le renégat qui hante les couloirs de NoFrag, celui qui est toujours dans l'ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de Counter-Strike.

7 Commentaires

  1. Ah il me tarde de dégommer du SS !

    J’espère qu’ils ont débloqué le framerate.
    Je me souviens que TNO et OB le framerate était lock à 60fps.

    Et le poids du jeux aussi…haha.

  2. Je sais plus où je l’ai lu, mais sur PC il était annoncé dans l’article que le framerate ne serait pas bloqué sur PC. Puis avec le passage en l’ID Tech 6 le côté graphisme et audio serait d’après eux bien meilleur.

    Je trouvais déjà que c’était bien rendu dans W:TNO. Vivement le jeu en promo l’année prochaine ! ;p

  3. J’espère surtout que l’on pourra jouer plus bourrin que le premier, qui nous demandait d’un peu trop rester derrière des murets en difficile et donc pas trop exploiter l’akimbo
    A moins que j’ai été très mauvais, c’est possible aussi

  4. Ou sinon tu joue en difficulté « normale » 🙂 Je vois pas trop comment le mode difficile pourrait être autrement sur ce jeu, y a beaucoup d’ennemis qui attaquent à distance, du hitscan et les mouvements sont pas ultra rapides.

  5. Premier post nofrag, la consécration de toute une vie.
    J’avais eu le même sentiment à l’époque du reboot. En très difficile, l’ expérience de jeu était polluée par les adversaires capables de nous OS. On restait donc planqué dans un coins durant la plupart des combats. Peu après la sortie, Nofrag avait fait un test qui parlait de ce problème. Il recommandait de jouer en mode difficile pour éviter le syndrome du campeur. Effectivement le jeu s’en trouvait plus savoureux car beaucoup plus dynamique. Je ferai surement la même chose sur ce nouveau wolf.
    DOOM n’a pas eu ce defaut et était jouable de façon joussive en nightmare.


Connectez-vous pour laisser un commentaire