Aujourd’hui, demander à un joueur un tantinet attentif s’il a déjà entendu parler de Battlegrounds relève de l’absurde. Pourtant, si le jeu de Brendan Greene est sur toutes les lèvres depuis cet été, il en est un autre qui se fait plus discret : King of the Kill. Difficile de nier que la variante Battle Royale de H1Z1 se retrouve sur le carreau depuis l’avènement du roi PUBG, même si son compteur de joueurs relativement stable lui vaut toujours une certaine assise dans le Top 10 des jeux Steam.

PC Gamer a justement pu s’entretenir avec les développeurs de H1Z1: King of the Kill et discuter du succès de Battlegrounds. « Notre objectif est de nous concentrer sur ce qui pourrait rendre notre jeu meilleur », expliquent-ils au journaliste. Ils ont d’ailleurs sorti la Combat Update, un patch majeur modifiant radicalement le comportement des armes et apportant pléthore de changements au système de jeu. S’il peut sembler évident que ces ajustements sont une réponse au succès de la recette PUBG, Daybreak assurent que « nooooooon, quand les gens pensent que nous faisons telle chose en réponse à PUBG, on ricane ». Ils affirment ignorer au maximum les comparaisons et se concentrer sur ce qui fait le sel de H1Z1 : KotK. Malheureusement pour eux, la sortie de ce dernier patch a amené avec elle un raz-de-marrée d’évaluations négatives, faute à un équilibrage douteux et à des bugs toujours présents. Il faut croire que c’est un incontournable dans les jeux du genre.

Alors que Battlegrounds défonce continuellement le plafond à coups de gros chiffres (en dépassant au passage les onze millions de vente en toute allégresse), H1Z1 stagne sous la barre des 100 000 joueurs malgré ses sept millions de copies vendues. Dans un billet récemment publié sur Steam, il est expliqué que le système de jeu subira une refonte majeure dans un futur proche, pour mettre l’emphase sur les affrontements et accélérer le rythme des parties. Seul l’avenir nous dira si tout cela paiera, mais il semble très délicat d’imaginer un futur où Battlegrounds n’a pas éclipsé H1Z1: King of the Kill, d’autant que celui-ci traîne en Accès Anticipé depuis bientôt deux ans et qu’aucune date de sortie précise n’a été évoquée.

PARTAGER
Article précédentBungie retire un gantelet de Destiny 2 qui partagerait des symboles de haine
Article suivantUn modder travaille sur un remake HD de Battlefield 1942
Né dans la sueur des cybercafés des Hauts-De-France, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d'eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C'est maintenant le renégat qui hante les couloirs de NoFrag, celui qui est toujours dans l'ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de Counter-Strike.