Depuis que des hordes de boutonneux portant des T-shirt Fnatic lui envoient des messages pour l’implorer de faire de l’e-sport une discipline olympique, Thomas Bach rigole bien. Ce Monsieur, c’est le Président de l’International Olympic Committee. Et lorsqu’un fan de xX_D4rkCru5ad3r_Xx pourra jouer aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, il répond « pas si vite ».

Dans une interview donnée au South China Morning Post, il a déclaré « vouloir promouvoir la non-discrimination, la non-violence et la paix entre les êtres humains ». Des principes qui, selon lui, ne sont pas en adéquation avec la violence des jeux vidéo. « Les jeux vidéo, c’est de la violence, des explosions et des meurtres », a-t-il déclaré.

Il n’exclut cependant pas la possibilité de reconnaître le sport électronique comme une discipline olympique, mais la compétition prendra certainement place sur le multijoueur de Cooking Mama 2. Qui sait, peut-être verra-t-on en 2024 des joueurs du monde entier s’affronter pour la Médaille d’Or en préparation de céleri rémoulade virtuel.

PARTAGER
Article précédentLa bêta de Call of Duty: WWII monte jusqu’au niveau 40
Article suivantGo 4 The Kill, un remake de Battlegrounds dans CS:GO
Né dans la sueur des cybercafés des Hauts-De-France, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d'eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C'est maintenant le renégat qui hante les couloirs de NoFrag, celui qui est toujours dans l'ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de Counter-Strike.