Pour la France qui se lève tôt, il sera bientôt l’heure d’affronter le froid et la grisaille d’une nouvelle semaine en comptant les jours jusqu’au week-end. Mais pour les chômeurs et les couche-tard qui jouent à des jeux vidéo violents jusqu’à pas d’heure, cette semaine est un peu particulière. Comme l’an dernier, le marathon de l’Awesome Games Done Quick bat son plein durant sept jours au profit de la fondation Prevent Cancer.

Grosso modo, il s’agit de regarder des gens (généralement habillés d’un jean et d’un T-shirt faisant référence à la pop-culture) terminer des jeux le plus rapidement possible en direct sur Twitch. Et pendant que chaque speedrunner a les yeux rivés sur l’écran, les gens peuvent donner de l’argent pour la recherche contre le cancer et débloquer différents paliers plus ou moins marrants. Pouvoir nommer le personnage d’une run de Dark Souls 3 ou décider de tuer ou non les animaux dans Super Metroid, par exemple.


Durant sept jours, les jeux et les speedrunners s’enchaînent et il y en a pour tous les goûts. Beaucoup de retro-gaming, mais aussi des FPS, des jeux indépendants, du AAA, des jeux récents… Après avoir vu Borderlands 2 souffrir durant deux heures, on vient par exemple de voir le premier Quake se faire exploser en quinze minutes par Coolkid. Cette année, on vous conseille aussi :

  • Hitman: Blood Money
  • System Shock 2
  • Daikatana (oui, pour de vrai)
  • DOOM de 2016
  • Half-Life: Blue Shift
  • Halo 2
  • La-Mulana, juste pour voir les gens souffrir
  • Metal Slug 3
  • GTA: Vice City (les runs de GTA sont toujours insolites)
  • Left 4 Dead
  • Batman Arkham City
  • Dark Messiah of Might and Magic
  • Descent II

Le programme complet en heure française est à trouver sur cette page. Avec un peu de chance, on aura peut-être encore l’occasion de voir des runners faire des compétitions de Rubik’s Cube durant les cinématiques ou un homme faire sa demande en mariage juste après avoir fini Mischief Makers en 1:15.

Alors filez regarder tout ça. Et donnez de l’argent sur le site officiel, c’est pour la bonne cause. Des français commentent l’événement en direct sur la chaîne Le French Restream mais pour les FPS on vous conseille plutôt de regarder le stream officiel en anglais. Bien souvent, c’est le runner qui décrit chacune de ses actions et qui rend le tout très intéressant à suivre.

Et si vous avez un travail qui vous empêche de regarder tout ça en direct, l’ensemble des runs est uploadé au fur et à mesure sur la chaîne YouTube de l’événement.

PARTAGER
Article précédentBattlefield 1 : bientôt des serveurs avec mot de passe
Article suivantPedrodactyl teste Brigador
Né dans la sueur des cybercafés des Hauts-De-France, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d'eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C'est maintenant le renégat qui hante les couloirs de NoFrag, celui qui est toujours dans l'ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de Counter-Strike.