Dr Loser créait NoFrag il y a quinze ans pour débarrasser le monde du FPS des hordes de bullshiters qu’il abrite. Rendre le monde meilleur, une news à la fois. L’an dernier, après quatorze ans de bons et loyaux services, d’Accès Anticipés finis à la pisse et de FPS bas du front, Dr. Loser et Netsabes ont relifé les rênes du site à une nouvelle équipe – nous. Kip, Arthur et moi-même, Noddus, qui nous sommes retrouvés à la tête de quinze ans d’histoire et de dizaines de gigaoctets d’images tendancieuses publiées sur un forum réservé aux majeurs. Au meilleur moment pour eux et au pire pour nous, puisque le site ne rapporte plus grand chose.

Problématiques financières mises à part, la vie de NoFrag suit son cours. La publication des news a trouvé son rythme de croisière, vous nous faites part de votre soutien dans les commentaires (« ce gros enculé qui joue à CS », « qu’il lâche un peu Overwatch ce connard », « NoFrag c’était mieux avant »…) et nous restons fidèles à la Sainte-Trinité des valeurs de NoFrag, que nous adaptons à notre style :

  • Pas de bullshit
  • Mort aux cons
  • “Si c’est pas Quake, c’est de la merde”

Mais il est temps d’aller plus loin. Les FPS ont bien évolué depuis quinze ans, leur âge d’or est indubitablement révolu. Maintenant que le rafiot NoFrag est maintenu à flot, il est temps d’en faire un brise-glace à propulsion nucléaire. Pour éviter de s’enfermer dans une niche, NoFrag restera fidèle à son credo « l’actualité des simulateurs de meurtre », mais dans un sens plus général. Le FPS reste notre genre de prédilection (et celui dont vous entendrez le plus parler sur le site), mais il sera désormais plus fréquent de croiser en page d’accueil des jeux qui ne sont pas en vue subjective, mais qui restent en accord avec la ligne éditoriale que vous connaissez.

Sur les conseils de nombreux membres de la communauté, nous avons donc décidé de lancer une page Tipeee pour accompagner ces changements. Si vous souhaitez soutenir la nouvelle équipe, que vous voulez voir NoFrag évoluer ou que vous souhaitez simplement financer notre consommation grandissante de caféine, c’est par ici que ça se passe :

Tipeee vous propose de faire un don du montant de votre choix, qu’il soit ponctuel ou mensuel. L’intégralité de l’argent que vous donnerez (moins la commission prise par Tipeee) ira dans les poches du site et nous permettra de souffler un peu en se concentrant sur le développement du site.

N’hésitez pas à lire la page Tipeee pour un peu plus de détails sur notre plan de conquête du monde, ainsi que la suite de cet article.
[–SUITE–]

Le mot de Dr.Loser

A l’époque où j’ai créé NoFrag, les autres sites ne m’intéressaient pas. Leur consensualité, leur humour convenu et leur façon de caresser le lecteur dans le sens du poil m’ennuyaient. C’est pourquoi NoFrag est différent. C’est un espace où nous avons toujours encouragé les débats contradictoires, la réflexion et l’analyse. Un lieu de liberté et de franchise ou nous n’avons pas peur de nous fâcher avec nos lecteurs, nos confrères et même les éditeurs.

Partager mes convictions, sans fard, avec honnêteté, c’est ce qui m’a poussé à écrire durant 13 ans. J’ai aujourd’hui tourné la page, mais je lis toujours NoFrag, car nos successeurs et nos lecteurs sont toujours aussi passionnés et prêts à défendre leurs convictions.

Au fil des années, NoFrag est devenu une partie de moi. Je ne m’attends pas à ce que vous lui portiez le même amour, mais je pense que si vous me lisez, c’est que vous aussi vous avez partagé un petit instant de votre vie avec nous. Si nous donnons quelques euros aujourd’hui, c’est pour les volontaires qui maintiennent le site, mais c’est aussi pour nous, pour défendre les valeurs autour desquelles nous nous sommes rassemblés et pour que cette petite partie de notre vie ne s’éteigne jamais.

Post-scriptum de Netsabes : Euh, voilà, pareil, ouais. Donnez aux nouveaux comme le docteur a dit.

Certains d’entre vous ignorent peut-être que le site a changé de propriétaires en mars 2015. Netsabes (désormais enfermé dans le cercle perpétuel du bouclage chez Canard PC) et Dr. Loser (qu’on a récemment retrouvé perdu dans une grotte au Yémen, vidant des chargeurs de 11.43 sur nos portraits accrochés au mur parce qu’on avance pas assez vite sur NoFrag) nous ont refilé le site il y a un peu plus d’un an et sont toujours derrière nous quotidiennement pour nous conseiller. Peut-être qu’il serait enfin temps de nous présenter officiellement ?

  • Kip : Surnommé « Nico GI-Joe » à la rédaction, Kip est le doyen du groupe. Après avoir passé un an de sa vie à creuser des igloos à mains nues sur le Mont Blanc en tant que chasseur alpin dans l’Armée de Terre, il s’est rendu compte qu’utiliser un FAMAS dans la vraie vie, c’est quand même bien plus compliqué que dans les jeux vidéo. Aujourd’hui, il a donc plaqué femmes et enfants pour vivre en ermite sur Dwarf Fortress et jouer à Elite : Dangerous sur les toits de Paris. C’est un peu notre papa, qui nous baby-sitte et nous fouette quand il faut bosser.
  • Noddus : Né dans la sueur des cybercafés du Pas-De-Calais, Noddus a toujours vécu de drogues dures et d’eau tiède. Sa vie normale a pris fin le jour où il s’est aperçu que le PC familial pouvait faire tourner Quake III. Auparavant Blazingzboub, il a préféré renoncer à son passé honteux pour taper sa tête sur son clavier et se trouver une nouvelle identité : Noddus. C’est maintenant le grand manitou du site, celui qui est toujours dans l’ombre, et dont on entend parfois les râles entre deux parties de CS:GO.
  • Arthur Jeannin : Ancien Lolcat de l’Espace de niveau 21, Arthur a mué au contact de Twitter et NoFrag pour devenir un hybride mi-chat mi-machine disposant d’une rapidité d’écriture à toute épreuve. Une ancienne légende raconte qu’il serait à l’origine du concept d’Overwatch alors que Jeff Kaplan n’était encore qu’un bébé imberbe et que Chris Metzen gribouillait des bites d’orcs sur sa table d’école. D’autres sources indiquent qu’Arthur serait en réalité une personnification de la Première Plaie du Web, celle qui amena le principe des « Tops ».

Les plus attentifs nous connaissent (et nous détestent) déjà, puisque nous étions à la tête de Indius.org, un site d’actualité dédié au jeu vidéo indépendant créé en 2011. Nous avons longtemps essayé de gérer les deux sites en même temps mais la charge de travail était bien trop importante et nous empêchait d’aller nous bourrer la gueule le vendredi soir. Aujourd’hui, nous sommes donc en train de transmettre notre savoir ancestral à une nouvelle équipe qui reprendra le flambeau Indius. De ce fait, nous pouvons donc nous concentrer entièrement sur NoFrag et son avenir.

En fait, reprendre NoFrag n’a pas été très compliqué en soi. Deux ou trois mots de passe à changer, des papiers à signer, expédier quelques news sur les mises à jour de DayZ et pouf…nous voilà propriétaires d’un site et de quinze ans d’histoire. Parce que NoFrag, avant d’être un site d’actualité du FPS, c’est une énorme communauté qui a vécu et évolué au fil des années depuis la première news en mars 2001.

Aujourd’hui, plus d’un an après avoir repris la tête du site et alors que NoFrag souffle sa quinzième bougie, la transition s’est faite sans encombre. Les news sortent à un rythme de croisière, vous êtes déjà nombreux à nous lyncher en commentaires et on a même dépoussiéré le compte Twitter du site. Mais ce n’est pas suffisant. Le plus compliqué dans l’histoire, ce n’est pas de « faire du NoFrag » mais d’oser faire « notre » NoFrag.

Citation classe

« Un an après avoir donné NoFrag à Arthur, Kip et Noddus, force est de constater qu’ils font un travail admirable. Nous ne regrettons rien. ps : pour nous contacter, écrire au Hilton des Baléares qui fera suivre. » — Netsabes, 2016.

On ne vous apprend rien : pour la presse jeu vidéo sur le web, c’est la merde. Si beaucoup de sites (comme NoFrag, justement) ne tournaient au début des années 2000 qu’à la news fraîche et à l’effet de « nouveauté », ce n’est plus – du tout – le cas aujourd’hui. Les sites d’actu anglophones comme francophones se comptent par centaines et vous pouvez trouver l’information où vous voulez. Pire encore : le FPS n’est plus aussi fédérateur qu’en 2000. L’âge d’or du FPS (et par extension, des sites qui lui sont dédiés) est terminé et il nous semble vital de nous démarquer à nouveau (comme l’avait fait Dr. Loser en créant NoFrag pour s’éloigner de la presse JV traditionnelle) pour redonner à NoFrag sa vigueur d’antan.

Le plan ultime

I – Premièrement, on arrête de s’enfermer dans le FPS. Les jeux à la première personne restent notre spécialité, mais on s’attaquera désormais à d’autres genres. On vous parlera de simulateurs de meurtres, qu’il s’agisse de Hotline Miami, The Division, Holocaust : The Video Game ou encore du prochain Dark Souls, si From Software revient sur sa promesse.

Depuis notre arrivée sur le site, nous avons noté qu’il est assez délicat de traiter des jeux en vue subjective sans avoir le cul entre deux chaises. Si le leitmotiv de l’équipe a toujours été de relayer l’actualité des FPS (principalement violents), cela l’amenait aussi à présenter des simulateurs de marche sans réelle conviction, simplement sous prétexte que “c’est une sorte de FPS”.

Plus que tout, nous refusons de nous enfermer dans une niche et on vous parlera désormais des choses dont on a envie de vous parler et qui sont susceptibles de vous intéresser.

  • Square Enix annonce des perruques en DLC pour le prochain épisode de Hitman ? Cool, on lance Photoshop et on écrit une news.
  • Starbreeze annonce un nouveau DLC pour Payday 2 en collaboration avec Kev Adams pour la sortie des Aventures de Aladin 2 ? Cool, on vous fera savoir qu’on en a rien à branler.
  • Les développeurs de This War of Mine parlent de la façon dont ils ont utilisé des enfants pour faire passer un message dans leur jeu ? Cool, on vous en parle.
  • Le prochain Quake va tout dégommer ? Cool, on vous en parle.
  • On a découvert un documentaire ou une chaîne YouTube qui déchire ? Cool, on vous en parle.
  • La dernière mise à jour de Call of Duty 23 réduit la précision du SPAS-12 ? Peut-être qu’on ne vous en parlera pas.

NoFrag parlera toujours des jeux dont il a parlé jusqu’à présent, mais il traitera aujourd’hui les “simulateurs de meurtre” en général. Toujours de la même manière.

II – Ensuite, on mettra en avant les contenus originaux et le style dans lequel on aime écrire. Partant du principe qu’une information est relayée sur des dizaines de sites en quelques minutes et qu’elle est souvent la même partout, nous nous efforcerons de la traiter différemment, avec humour, amour ou dédain. Sans doute avec des blagues graveleuses, des montages Photoshop bâclés et des liens douteux.

On déteste lire des communiqués de presse froids et insipides, alors on les lira pour vous et vous en parlerons à notre sauce. Ce qui ne nous empêchera pas de sortir davantage d’articles originaux à côté, comme des interviews sous mescaline, un Top 5 des photos de toilettes de la Gamescom, un dossier croisé sur « Pourquoi les personnages de FPS sont-ils droitiers ? Le jeu vidéo est-il un média discriminant envers les gauchers ? D’ailleurs, pourquoi les héros ont-ils deux mains ? Doit-on interdire le prochain Battlefield parce qu’il ne contient pas de héros cul-de-jatte ? » ou des vidéos opening en partenariat avec HowToBasic. Le tout, sur fond de KoRn et monté avec maladresse sur Windows Movie Maker.

En venant sur NoFrag, tout comme le voulaient Dr. Loser et Netsabes, on ne veut pas que vous lisiez la même chose qu’ailleurs. On veut vous voir sourire, que vous souffliez du nez, que vous nous insultiez ou que vous nous aimiez. Mais quoi qu’il en soit, on veut vous faire réagir. Nous continuerons à parler des trucs qui nous intéressent, de la façon qui nous plaît et sans pression extérieure (des éditeurs, de nos lecteurs ou de nos mamans).

III – La communauté est ce que nous valorisons le plus sur NoFrag. Avec un forum très actif rempli de gens (apparemment) disciplinés, le site possède aujourd’hui un noyau conséquent de lecteurs aux profils variés que nous souhaitons conserver et faire évoluer. Nous multiplierons donc les événements communautaires, comme les tournois entre lecteurs (avec lots à la clé), la mise en place de serveurs dédiés NoFrag… Le meilleur est à venir.

Oh, et au fait : Bienvenue sur NoFrag, version 1.5. En attendant la V2.

PARTAGER
Article précédentPas besoin de textures 4K 5GB VRAM SLI GTX 1080 pour avoir un beau DOOM
Article suivant[Cet article est réservé aux Tipeurs de NoFrag]
Surnommé « Nico GI-Joe » à la rédaction, Kip est le doyen du groupe. Après avoir passé un an de sa vie à creuser des igloos à mains nues sur le Mont Blanc en tant que chasseur alpin dans l’Armée de Terre, il s’est rendu compte qu’utiliser un FAMAS dans la vraie vie, c’est quand même bien plus compliqué que dans les jeux vidéo. Aujourd’hui, il a donc plaqué femmes et enfants pour vivre en ermite sur Dwarf Fortress et jouer à Elite : Dangerous sur les toits de Paris. C’est un peu notre papa, qui nous baby-sitte et nous fouette quand il faut bosser.