Dans l’espoir de convaincre une chaine Russe ou Ukrainienne de produire une série TV sur Stalker, le studio de développement GSC a cassé sa tirelire pour bricoler un épisode pilote dont vous pouvez voir le kitchissime résultat ci-dessus. Leur rêve secret : « vendre les droits de distribution eu Europe de l’ouest, aux USA, etc. ».